10/06/2018

PLUSIEURS ANNEES PLUS TARD

C’est quand je commence à retrouver en consultation plusieurs années plus tard, des enfants devenus ados ou des ados devenus jeunes adultes que je me rends compte que je commence à avoir de l’ancienneté dans mon magnifique métier d’accompagnante 🌷.
- G.

photo : G.Ripoche ©

09/06/2018

ACCOMPAGNER, C'EST ETRE "AVEC"

Accompagner c’est être avec, à côté... ni devant à tirer, ni derrière à pousser, pour permettre et éclairer ; et ensuite co-créer et favoriser les conditions du changement.

Quel que soit le choix de la stratégie thérapeutique, la qualité relationnelle en est le fondement. Car c’est essentiellement la relation qui est thérapeutique. L’instauration et la restauration de l’alliance thérapeutique (ou relation de confiance) s’étayent sur les qualités humaines et les compétences du thérapeute qui en est le garant : notamment les présupposés qu’il véhicule, sa flexibilité, sa congruence…

L’accompagnement et la contenance nécessaires au processus thérapeutique permettent l’amélioration et/ou la transformation du problème psychosomatique pour lequel la personne consulte. La guérison en est la destination.

Pascale SORIA, Psychologue clinicienne et Dr en Psychopathologie

image : Canev Tatar © - www.canevtatar.com

Je ne peux pas voir le chemin .
Le chemin apparaîtra au fur et à mesure de notre marche.

28/10/2017

MOI A SA HAUTEUR, LUI A LA MIENNE

Moi à sa hauteur, lui à la mienne...

Hier, en fin d'après-midi dans une salle d'attente étroite...
Un papa et son garçon d'environ 3 ans 👦🏻 sortent de la salle de consultation. Pendant que le papa règle la consultation, je me trouve nez à nez avec le petit garçon, un gros camion en plastique dans chaque main 🚛 🚛 . Moi assise, lui debout, nous sommes presque à la même hauteur.
Le voyant avec les petites mains bien encombrées et ses yeux fixés dans les miens 👀, spontanément je lui tends la main ouverte, pour voir s'il me prête l'un de ses camions... ou pas. Après quelques secondes de réflexion, il pose l'un des deux par terre, me tend la main libérée avec sourire et me salue 🤝. Moi à sa hauteur d'enfant, lui à la mienne d'adulte...
- G

22/08/2017

DANS LE COEUR...

"Si on pouvait regarder dans le cœur des gens et comprendre les défis auxquels chacun fait face... Je pense qu'on les traiterait avec beaucoup plus de douceur, d'amour, de patience, de tolérance et de respect."

08/08/2017

LAISSER-PARTIR

Abandonner, c'est renoncer à une partie de soi-même. Laisser partir, c'est respecter le cours des choses avec bienveillance 🦋.
- G.
photo : G.Ripoche ©

08/07/2017

SAVOIR-RECEVOIR

Même si nous mettons le plus souvent en avant la générosité comme une qualité, le Savoir-Recevoir est aussi important que le Savoir-Donner, comme un échange naturel qui harmonise nos interactions.
Il n'est pas rare que l’échange à sens unique dévitalise une relation jusqu'à sa disparition. La capacité à recevoir dans le même état d’esprit que la capacité à donner favorise la croissance relationnelle et contribue au Savoir-Etre.
Tout est dans l'équilibre


25/06/2017

LA BEAUTÉ

L'extraordinaire beauté dans toute sa profondeur...

photo : G.Ripoche©

06/06/2017

ABANDONNER ?

"Quand tu as envie d'abandonner, pense à la raison qui t'a fait commencer."

J'entends souvent cette situation qui fait réfléchir. Mais en même temps l'inverse est si vrai également :
"Quand tu as envie de recommencer, pense à la raison qui t'a fait abandonner.", que cela soit pour une addiction, une relation amoureuse ou un poste.

18/05/2017

EMOTIONS DESAGREABLES

Une émotion peut être ressentie comme désagréable mais la qualifier de négative serait un jugement de valeur.
Une émotion désagréable pourrait être utile, jouer un rôle important (adaptation, cheminement...) et loin d'être négative.
-G.

07/05/2017

13/04/2017

L'EVOLUTION

Albert Einstein enseigna un temps au prestigieux Institute of Advanced Studies de Princeton. 
Un jour, un étudiant vint se plaindre :
 
- “Les questions de l’examen sont les mêmes que celles de l’année dernière.”
- “En effet", répliqua Einstein. "Mais cette année toutes les réponses sont différentes."

photo : G.Ripoche©

08/03/2017

CHAQUE EXPERIENCE

" Ce n'est pas parce qu'une histoire, une période ou une amitié se termine qu'elle n'aura pas valu la peine d'être vécue. Chaque expérience que l'on vit, bonne ou mauvaise, nous renforcera d'une manière ou d'une autre. Ce sont tous ces regards que l'on a croisés, ces sourires dont on se souviendra longtemps, qui définissent quelque part qui l'on est, qui influencent nos choix et la façon dont on veut vivre notre futur. Chaque erreur, chaque chute, aussi haute et douloureuse soit-elle, finira toujours par nous apporter une leçon."
Carlos Ruiz Zafon, écrivain espagnol
Photo : G.Ripoche  ©

06/03/2017

J'AURAIS VOULU ÊTRE PROFESSEUR DE VIE

J'aurais appris aux enfants, aux adultes aussi, tout ce qui n'est pas dit dans les livres...

Je leur aurais appris les choses délicates de la vie. .. qu'un amour entretenu ne s'use pas, que la seule liberté qui vaille d'être vécue est la liberté d'être, qu'il est important de prendre le temps de regarder un nuage, de suivre le vol d'un oiseau, de se laisser surprendre par l'infime des choses de la vie. 

Qu'il est important d'apprendre à s'aimer, à se respecter, à se définir. 
Qu'il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer dans les jugements, de résister aux rumeurs, aux idées toutes faites, aux modes. 

J'aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances quand elles sont devenues des certitudes, pour laisser plus de place à l'imprévisible de la vie.

N'oublie pas l'éternité - Jacques Salomé

photo : G. Ripoche ©

01/03/2017

ENFANTS ET OPTIMISME, ÇA S'APPREND !

L'optimisme n'est pas seulement un sentiment, il correspond aussi à un mode particulier de pensée. Il devient alors intéressant d'apprendre à l'enfant de penser de façon optimiste afin qu'il devienne lui-même le contestataire de ses pensées négatives. Comment ? En l'aidant à se rappeler les bons souvenirs, les moments heureux qu'il vit plutôt que les mauvais ; en lui montrant que chacune des explications qu'il donne à ce qui lui arrive de pénible ou à ce qui se passe autour de lui d'angoissant est liée à un seul fait ou à un moment précis. L'enfant combat ainsi toute généralisation qui l'amènerait trop facilement à penser face à un échec "de toute façon je suis nul, je le serai toujours". (...)
Il s'agit de faire trouver à l'enfant un équilibre satisfaisant entre des moments où il peut être optimiste et d'autres plus pessimistes.

Alain Braconnier, l'auteur de "Optimiste", éd. Odile Jacob


photo : G.Ripoche ©

07/01/2017

EN VOYAGE

"Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c'est le train, ce n'est pas la gare."

~ Paulo Coelho, Aleph

01/12/2016

VIE NORMALE ET VIE PATHOLOGIQUE

"Vie normale et vie pathologique 
sont comme les deux portées d’une même partition aux accents dissonants". 

S’il est difficile pour un individu en bonne santé de composer avec les différentes exigences de la vie sociale et professionnelle, tout en maintenant un équilibre des relations familiales et une complicité dans sa vie conjugale, on peut imaginer à quel point la maladie grave, la maladie chronique ou le handicap éloignent un peu plus encore de ces objectifs déjà trop ambitieux.


La violence des normes de notre société touche cruellement ceux dont le rythme ne peut soutenir la cadence, ceux dont le corps, douloureux, humiliant, échappe à tout effort de maîtrise ou encore ceux dont l’esprit divague au lieu de décliner savamment n’importe quelle idée en dix slides de powerpoint.

Le malade n’est pas faible, il est doté de cette force qui lui a permis d’endurer la souffrance, de supporter les effets de sa maladie, de vivre avec ses prothèses, d’aller à l’école malgré la chimiothérapie, de réussir ses examens, de fonder une famille, de devenir quelqu’un comme les autres.

Claire Marin, philosophe
photo : Gamzé Ripoche ©

14/11/2016

LE POUVOIR DE L'AMOUR

Quand le pouvoir de l'amour surpassera l'amour du pouvoir, le monde connaîtra la paix.
~ Jimi Hendrix

06/11/2016

LES FEUILLES MORTES

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle même si le vent du nord les emporte...
🍁🍂🍁🍁🍂🍁

photo : Gamzé Ripoche ©

25/10/2016

L'ENFANT ET SES EMOTIONS

Ces petites phrases banales, si bienveillantes en apparence sont pourtant à éviter afin de permettre à l'enfant d'exprimer pleinement ses émotions :
« Mais non, il n’y a pas lieu d’avoir peur ! ».
« Allez, vas-y, tu n’es pas un bébé quand même ? ».
« C’est bizarre, tout le monde aime ce parfum sauf toi ».
« Arrête de pleurer ! »
« Tu n’as pas le droit d’être triste. »

~ Parents épanouis, enfants épanouis, A. Faber et E. Mazlish


image : Les Chokott

LA PUISSANCE DU RIRE 😂

21/10/2016

LES COULEURS DE L'AUTOMNE 🍂

Le charme matinal de l'automne depuis mon cabinet 🍁.
En pleine interaction entre le monde extérieur et nos sens qui nous y relient pleinement.

photo : Gamzé Ripoche ©

19/10/2016

SE SENTIR CAPABLE OU PAS

Charmant cadeau du matin offert par ma très jeune cliente, accompagné d'un magnifique sourire.

La complexité de cette forme vient illustrer une citation que j'ai découverte ce matin, juste avant de recevoir ce cadeau :
"Que vous vous sentez capable de faire quelque chose ou pas, vous avez absolument raison." 
~ Henri Ford
photo : Gamzé Ripoche ©

18/10/2016

L'INVERSE DU STRESS N'EST PAS LA RELAXATION

« Le mot inverse du stress, c’est la résilience. La résilience, c’est la capacité d’avoir un plan B, C… . 85% des gens, ne mettent jamais en action le plan B. Ce n’est pas grave. Le seul fait d’avoir un plan B, lorsque vous allez faire face à la situation, va ramener votre plan B à votre conscience et vous produirez moins d’hormone du stress. »
--- Sonia Lupien chercheure en neurosciences /Conférencière

photo : Gamzé Ripoche ©

17/09/2016

QUATRE MINUTES

"Quatre minutes d'échange visuel rapprochent les personnes bien plus que tout autre chose."
~ Arthur Aron, psychologue


photo : National Geographic

04/09/2016

LA QUETE PERPETUELLE

Comme l'exprime si bien Fabrice Midal : "Ne cherchez pas à pratiquer, soyez simplement là. Laissez tomber l’observateur.
Autrement dit… Foutez-vous la paix !"

29/08/2016

DECLENCHER SES PROPRES RESSOURCES

"Ce n'est pas l'hypnose qui est magique. Ce qui est magique, c'est la performance humaine qu'on arrive à déclencher soi-même avec l'hypnose."

Bertrand Picard, psychiatre et aéronaute suisse, 
lors du Congrès mondial d'hypnose à Paris, 2015


26/08/2016

LES BIENFAITS DU SILENCE

1. Le silence participe à la régénération des cellules du cerveau

Des tests effectués sur des souris concernant l’impact du niveau sonore ont révélé que deux jours exempts de tout bruit favoriseraient la formation de nouvelles cellules dans l’hippocampe. Cette partie du cerveau joue un rôle dans les fonctions cognitives telles que la mémoire et les émotions.

2. Le silence stimule la créativité

Saviez vous que notre cerveau s’active, même lorsque nous dormons? Et oui en période de repos, le cerveau assimile et traite les informations qu’il a reçues dans la journée, et justement l’absence d’interférence extérieure facilite ce processus.Le cerveau peut alors correctement intégrer les émotions et les souvenirs, ce qui développe l’imagination et la créativité.

3. Le silence soulage stress et anxiété

C’est prouvé, les nuisances sonores et le stress sont étroitement liés . Le silence, quant à lui, produit l’effet inverse : l’absence de bruits libère le corps et l’esprit du stress. Plusieurs fonctions cardiovasculaires, comme la pression sanguine et la respiration, se modifient lorsque nous sommes dans un environnement calme. D’ailleurs deux minutes de silence sont bien plus efficaces et bénéfiques que deux minutes à écouter une musique relaxante, selon les scientifiques.

4. Le silence réapprovisionne les ressources mentales

Le bruit provoquerait une baisse de motivation, de concentration et multiplie donc le nombre d’erreurs surtout dans le travail.

Source : This Is Your Brain on Silence
http://nautil.us/issue/16/nothingness/this-is-your-brain-on-silence

18/08/2016

LA SOLUTION A NOTRE STRESS RESIDE DANS LE MOINS

Souvent, la solution à notre stress et à nos angoisses réside dans le moins, et non dans le plus : c’est ce que nous apprend la méditation, qui nous aide à savourer le présent, sans le laisser polluer par des projets ou des regrets.
Doit-on devenir boulimique de tout ? Sous prétexte que les occasions sont là ? Dois-je lire tous les livres, voir tous les films, visiter tous les pays, rester connecté avec tous mes amis ? Juste parce que c’est possible ?

Christophe André, psychiatre

photo : Gamzé Ripoche ©

14/08/2016

AVOIR SANS POSSEDER

" J’ai été blessé lorsque j’ai perdu les femmes que j’avais aimées. Aujourd’hui, je suis convaincu que personne ne perd personne, car personne ne possède personne. C’est la véritable expérience de la liberté : avoir la plus importante chose au monde, sans la posséder. "

Onze Minutes – Paulo Coelho


photo : festival des architectures vives | IN N OVER - Montpellier

11/08/2016

LE MEILLEUR QUI NOUS RESTE EST UN ANCIEN AMI

De ces biens passagers que l’on goûte à demi,
Le meilleur qui nous reste est un ancien ami.
On se brouille, on se fuit. Qu’un hasard nous rassemble,

On s’approche, on sourit, la main touche la main,
Et nous nous souvenons que nous marchions ensemble,
Que l’âme est immortelle, et qu’hier c’est demain.

Alfred de Musset

05/08/2016

FAIRE CONFIANCE

“Dans la vie, vous pouvez faire confiance à ceux qui peuvent voir ces trois choses : la peine derrière votre sourire, l'amour malgré votre colère et la raison de votre silence.”
Anonyme

photo : Gamzé Ripoche ©

L'HYPNOSE ET LA MEDITATION

Les points communs entre l’hypnose et la méditation (et inévitablement la sophrologie) à partir de la vision de Fabrice Midal :

Elles nous apprennent à nous poser dans la simplicité de notre être et à lui faire confiance.
Elles nous apprennent à accepter que nous ne sommes pas d’abord des êtres intellectuels, mais des vivants, afin de donner droit à ce quelque chose en nous qui sait quoi faire et qui n’est pas notre esprit habituel et étroit.
Elles nous apprennent aussi à « ne rien faire » afin de nous poser de façon plus juste dans notre existence.
L’hypnose comme la méditation (et la sophrologie) visent à mettre un terme à la quête narcissique. L’invitation est d’entrer en rapport avec ce qui est, exactement tel qu’il est.

photo : Gamzé Ripoche ©

04/08/2016

L'AMOUR : UNE RELATION VIVANTE

Ce n'est pas l'amour, aussi merveilleux soit-il, qui permet à deux êtres qui s'aiment de rester ensemble dans la durée d'une vie.
C'est la qualité de la communication, la richesse des échanges, et la vitalité des partages qui nourriront leur relation et la maintiendront vivante.
Jacques Salomé



illustration par Dominic Liam, l'artiste grec

01/08/2016

NE LAISSEZ PAS VOTRE ENFANT EN COLÈRE SEUL DANS SA CHAMBRE

ANCRAGE ÉMOTION / LIEU

Si nous ressentons une émotion comme la peur, la colère ou la tristesse, systématiquement dans un même lieu, lorsque nous nous retrouvons dans ce même lieu, ces émotions risquent de revenir facilement. Le cerveau a en effet enregistré cette émotion associée à ce lieu et l'a rangée dans la mémoire.

Si un enfant en colère est renvoyé dans sa chambre qui, avant tout, devrait rester un espace sécure facilitant la détente et le lâcher-prise, cet ancrage pourrait perturber, entre autres, son sommeil.

Ce phénomène prend fin lorsque, dans ce lieu, les émotions ont été verbalisées afin de s’en libérer avant d'y vivre un ancrage positif à travers des moments agréables sources d'émotions agréables.

"Au lieu d’un isolement, préférez la présence bienveillante, la proximité chaleureuse, l’aide à la verbalisation et, une fois que le calme est revenu totalement, vous pourrez compter sur les fonctions supérieures du cerveau de votre enfant pour apprendre et ainsi adopter de nouveaux comportements."
Isabelle Filliozat

photo : Gamzé Ripoche © (depuis mon site universencouleurs)

26/07/2016

TOUT EST UNE QUESTION DE PERCEPTION

C’était le premier jour de vol, hors de la maison, pour bébé moustique.
Quand il rentra plus tard ce jour-là, son père moustique lui demanda :
- “ Comment fut ce premier vol ? ” 
Le bébé moustique répondit : 
- “ C’était très bien. Tout le monde applaudissait pour moi ! "

25/07/2016

DE LA CRAINTE AU REVE, DE LA PEUR AUX PROJETS

Prendre conscience de nos peurs est la première étape fondamentale. Nous pouvons alors en faire un moteur pour avancer et mieux tolérer l'incertitude.

23/07/2016

L'AMITIÉ

À deux ans, on n'en a pas.
À cinq ans, on commence à en avoir.
À dix ans, ils sont les plus importants.
À vingt ans, on en a plein.
À trente ans, on les néglige.
À quarante-cinq, on en revoit.
À soixante, on commence à en perdre.
À soixante-dix, on les pleure.
À quatre-vingts, on commence à les oublier.
Puis on va les rejoindre.
Les amis.

par Bianca Longpré, quebec.huffingtonpost.ca

"L'amitié, la vraie, survit aux amours trop prenants, aux moments de brouille et même aux décennies."

Photo : Gamzé Ripoche ©

21/07/2016

DE PLUS EN PLUS SOI-MEME

Le but de l'évolution personnelle est d'être de plus en plus soi-même, dans n'importe quelle situation, au lieu de revêtir un rôle. 
En d'autres termes, le meilleur enseignant n'est pas celui qui joue le rôle d'un enseignant, mais celui qui est une personne authentique au sein de sa classe. Le meilleur parent n'est pas celui qui joue le rôle du parent, mais celui qui est une personne authentique au sein de sa famille ; c'est en évoluant en tant que personne que l'on laisse tomber les rôles pour n'être plus que soi-même dans toutes les circonstances de la vie.
- Carl Rogers

20/07/2016

LA CLE D'UN VRAI CHANGEMENT

"L’expérience de la présence à soi engendre des comportements harmonieux en société et provoque une attitude véritablement respectueuse vis-à-vis de l’environnement. Apprendre à écouter le silence intérieur pourrait apporter bien des réponses aux problèmes auxquels nous sommes confrontés actuellement."
Thierry Jansenn

Qu'est-ce que la véritable présence à soi ?

- Percevoir le silence et la paix qui demeurent de façon immuable à l’arrière-fond, au-delà de la confusion des sensations, des perturbations des émotions et de l’agitation des pensées.
- Accueillir et observer tout ce qui survient sans s’y attacher, sans rien analyser ni juger.
- Parvenir à cette forme d’amour inconditionnel pour découvrir une dimension nouvelle de nous-mêmes, des autres et du monde.
- Se désidentifier de notre personnalité égotique.

photo : Gamzé Ripoche ©

06/07/2016

LA MAISON D'HOTES

L’être humain est comme une maison d’hôtes
Chaque matin, une nouvelle arrivée

Une joie, une dépression, une mesquinerie
Un moment de pleine conscience qui arrive
Comme un visiteur inattendu

Accueille-les et reçois-les tous !
Même s’ils sont une foule de chagrins
Qui balaye violemment ta maison
La vide de son mobilier

Continue à traiter chaque hôte honorablement
Ils sont peut être en train de te vider
Pour faire place à de nouveaux délices

La pensée sombre, la honte et la malveillance,
Accueille-les à la porte en souriant
Et invites-les à rentrer

Sois reconnaissant pour quiconque arrive,
Car chacun d’eux a été envoyé
Comme un guide venant de l’au-delà

Rumî

photo : AE DesignHouse

DE L'EXPERIENCE

Quand je danse, je danse ; 
Quand je dors, je dors ; 
Et quand je me promène solitairement en un beau verger, si mes pensées se sont entretenues des occurrences étrangères quelque partie du temps, quelque autre partie, je les ramène à la promenade, au verger, à la douceur de cette solitude et à moi.

L'art de vivre heureux au quotidien vu par Montaigne au 16e siècle, en mettant en avant et en valorisant ce qui est perçu comme "banal".

L'ESSENTIEL

Comme signe de bienveillance et de douceur envers soi-même...

05/07/2016

LIRE DES ROMANS FAVORISERAIT NOTRE APTITUDE A DEVINER LES EMOTIONS

La cognition dite "chaude" et les émotions


Selon une interview publiée dans Le Figaro : " Un essai mathématique pointu ou un manuel très technique, abstrait, va activer une cognition dite «froide» alors qu'un roman ou un témoignage réveillera de l'empathie, des émotions, donc une cognition dite «chaude». " affirme Édouard Gentaz prof. de psychologie du développement (univ. de Genève et dir. de recherches-CNRS).

Je trouve que cela confirme d'ailleurs l'hypothèse que lire des romans favoriserait notre aptitude à deviner les émotions éprouvées (« Reading Literary Fiction Improves Theory of Mind », étude américaine publiée en oct. 2013 dans la revue Science).

Même si deviner l'émotion de l'autre reste avant tout une interprétation subjective, il favorise sans aucun doute le lien social.

04/07/2016

LE JOUR OÙ JE ME SUIS AIMÉ POUR DE VRAI

« Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai compris qu'en toutes circonstances, j'étais à la bonne place, au bon moment.
Et, alors, j'ai pu me relaxer.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle.... Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n'étaient rien d'autre qu'un signal quand je vais contre mes convictions.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle..... Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai cessé de vouloir une vie différente et j'ai commencé à voir que tout ce qui m'arrive, contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle.... Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai commencé à percevoir l'abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d'obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle.... Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m'était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l'égoïsme.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle.... Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai cessé d'avoir peur du temps libre et j'ai arrêté de faire de grands plans, j'ai abandonné les Méga- projets du futur.
Aujourd'hui je fais ce qui est correct, ce que j'aime, quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd'hui je sais que ça s'appelle.... Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai cessé de chercher d'avoir toujours raison, et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd'hui j'ai découvert... Humilité.

Aujourd’hui je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui je vis une seule journée à la fois. Et ça s’appelle….. Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci est…. Savoir vivre.

Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter...
Du chaos naissent les étoiles.
Le jour où je me suis aimé pour vrai, j'ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l'avenir."


(*) Ce texte a été lu par Charlie Chaplin le jour de son 70ème anniversaire.
"Estime de soi, Authenticité, Maturité, Respect, Amour propre, Simplicité, Humilité, Plénitude" par Kim et Alison Mc Millen (*)

03/07/2016

LE SENS DE LA VIE

“Hâte-toi de bien vivre et songe que chaque jour est à lui seul une vie.”
- Sénèque

dessin de Xavier Gorce et couverture de "C'est la vie" de Jean-Louis Servan-Schreiber

29/06/2016

GESTION DE LA DOULEUR PAR LA MEDITATION

La méditation active certaines zones cérébrales.
Celles liées à l'anxiété, par exemple, serait moins actives chez les méditants expérimentés que chez les novices.
« En observant simplement l'expérience de la douleur, le participant dissocie la réponse sensorielle (la douleur) de l'affective (le rejet, la fuite), elle devient plus gérable ». 
Antoine Lutz, chercheur à l'Inserm de Lyon, 
auteur de plusieurs études sur le « cerveau méditant.